#7 – DOSSIER – ÉVALUATION DE LA MISE EN OEUVRE DU SCHÉMA D’AMÉNAGEMENT RÉGIONAL – SUITE ET FIN

retrouver_un_marche_du_logement-WEB-1

La SAR de 2011 souhaitait rétablir l’adéquation entre la demande et l’offre en logements dans un contexte, à sa création, de construction importante de logements privés en défiscalisation en décalage avec les besoins locaux. Il préconise une production suffisante de logements sociaux adaptée au territoire et aux attentes de la population ainsi que les conditions d’un parcours résidentiel.
Un enjeu à la fois quantitatif avec des objectifs de production inscrits au SAR (à minima de 40% de logements « aidés » parmi les nouveaux logements construits), mais aussi au niveau d’équilibres territoriaux avec une construction de logements sociaux qui doit concerner l’ensemble du territoire et correspondre à la répartition des besoins par bassin de vie.
Enfin, et au même titre que l’urbanisation dont le logement social est une composante, cette production doit se faire majoritairement dans les espaces urbains à densifier et dans le respect de la vocation des différentes polarités de l’armature urbaine du schéma

Télécharger la plaquette complète

Arnaud RITTER

Co-directeur - Responsable du Pôle Développement & Territoire

Formé à l’aménagement et spécialiste des thématiques de l’habitat (dont le logement social) et des marchés immobiliers, Arnaud RITTER a précédemment été consultant en bureau d’études privé à Marseille et Paris (Sémaphores), mais également enquêteur social au PACT-ARIM de Marseille.
Depuis quatre ans, il développe à l’AGORAH des observatoires spécifiques et des expertises permettant de comprendre les phénomènes pouvant impacter le parc de logements (parcours résidentiels, vacance, étalement urbain, précarité énergétique, …). Référent de missions innovantes pour l’agence, il pilote avec succès la réalisation du programme « Portraits de quartiers des EPCI » en commençant par ceux de la CINOR et de la CIVIS, et les analyses techniques FRAFU pour la DEAL.

Nos partenaires