Le pôle Ressources

Suite à sa création en 2013, le pôle ressource de l’AGORAH remplit pleinement sa fonction de pôle transversal au service des observatoires et expertises de l’Agence.

Cette montée en puissance a pu se faire grâce à la réorganisation complète des processus et des méthodes de fonctionnement. Dans un premier temps, l’agence s’est dotée d’un système de gestion de base de données géographique qui lui permet de sécuriser et de faciliter l’accès à ses bases de données. Dans un second temps, l’équipe du pôle ressources a acquis des compétences dans l’utilisation des systèmes d’information géographique de pointe lui permettant d’exploiter de manière plus efficace les données et bases de données de l’agence. Enfin, le pôle ressource a permis la réorganisation en mode projet de l’activité de l’AGORAH par un système de serveur dédié et partagé.

Le pôle Ressource est également en charge la plateforme de référence de l’information géographique à La Réunion PEIGEO, accessible au www.peigeo.re.

Pour la mise en œuvre de ses missions, l’AGORAH reçoit et traite un très grand nombre de données géographiques et statistiques. Ces données sont soumises à un contrôle qualité voir à une réorganisation pour faciliter par la suite leurs recherche et leur utilisation. C’est le point de départ d’un circuit qui va amener la donnée brute à sa valorisation dans les expertises de l’AGORAH.

La première phase est donc celle de l’appropriation de la donnée. Le Pôle Ressources analyse la donnée entrante et ainsi estime son potentiel et sa qualité autour des quelques questions suivantes :

  • Est-ce une donnée géographique ou purement statistique ?
  • Quelle est son échelle, sa précision ?
  • La base est-elle correctement renseignée ?
  • Une valeur unique est-elle bien écrite d’une seule et même façon ? (majuscule/minuscule, accent, abréviation …)
  • Les objets géographiques, s’il y en a, sont-ils correctement numérisés ? (existence d’auto-intersection, de superposition …)

Cette étape permet véritablement en maîtriser l’utilité d’une base de donnée et ainsi de pouvoir l’associer à des projets thématiques, dans l’objectif de toujours aller plus loin dans la réalisation des missions d’expertises.
De ce premier regard sur la donnée en découle son classement, son intégration dans le système d’information. Une donnée à usage ponctuel restera sous forme de fichier classée de manière thématique selon les standards nationaux et européens.Processus de traitement de données

En quelques mots, le Pôle Ressources c’est :
  • analyser,
  • organiser,
  • calculer,
  • représenter
Mais les données les plus utiles sont transformées et associées à un serveur de base de données PostgreSQL/PostGIS. C’est la deuxième étape du circuit de la donnée. Ainsi, une base de données « AGORAH » unique divisée en 34 schémas thématiques héberge en 2014 pas moins de 800 tables géographiques ; soit un point d’entrée fiabilisé, simple et performant à l’information sur le territoire de La Réunion.

La troisième étape du circuit de la donnée est son interaction avec les autres bases de données de l’AGORAH qui va permettre de produire de l’analyse territoriale. En effet, L’AGORAH valorise rarement une donnée déjà existante, mais plutôt un ensemble de données en interaction les unes avec les autres via des chaînes de traitement plus ou moins complexes.

La dernière étape est la valorisation de ces résultats d’analyses sous forme de diagrammes et/ou de cartes dont le Pôle Ressources recherche en permanence la présentation la plus claire et la plus explicite possible.

Nos partenaires