Gouvernance et partenaires

L’AGORAH est composée de membres de droit : l’État, le Conseil Régional, le Conseil Général, et de membres adhérents (après accord du Conseil d’Administration) :

MEMBRES DE DROIT
ETAT
M. Loïc ARMAND  –      Secrétaire Général pour les Affaires Régionales -SGAR-
M. Jean-Michel MAURIN – Directeur de la DEAL
Vice-Président de l’AGORAH
M. Philippe SIMON – Directeur de la DAAF (succédant à M. Louis BIANNIC)
M. Bruno OUDARD – Secrétaire Général des Hauts (succédant à M. Christophe VIRET : Commissaire de l’Aménagement des Hauts)
Mme Valérie ROUX – Directrice Régionale de l’INSEE
CONSEIL RÉGIONAL
Mme Fabienne COUAPEL-SAURET – Conseillère Régionale
Présidente de l’AGORAH
Mme Denise HOARAU– Conseillère Régionale
Mme Danièle LE NORMAND  – Vice-présidente du Conseil Régional (succédant à M. Alin GUEZELLO)
M. David LORION – Vice-président du Conseil Régional
Mme Sylvie MOUTOUCOMORAPOULE – Conseillère Régionale
MEMBRES ADHÉRENTS
MEMBRES ÉLUS DÉSIGNÉS LORS DE L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU 23 MAI 2013
M. Bernard FONTAINE – Représentant de l’ARMOS
Mme Catherine MAUREL – Directrice du CAUE
M. Mickaël FOURNEL – Directeur de la SAFER
MEMBRES ADHÉRENTS
M. Gérard MAILLOT – Président de la CINOR
M. Serge HOAREAU – Vice-président de la CIVIS
Mme Françoise LAMBERT – Vice-présidente du TCO
Mme Vanessa MIRANVILLE – Maire ed La Possession
M. Roger RAMCHETTY – Président du CCEE
M. Ibrahim PATEL – Président de la CCIR
M. Jean Raymond MONDON   Président du CESER
M. Jean Noël CLAIN – Elu de la Chambre des Métiers
M. Alix GALBOIS   Président du Syndicat Mixte des Transports de La Réunion (SMTR)
Mme Nathalie INFANTE  – Directrice Régionale de la Caisse des Dépôts – CDC (succédant à M. Olivier CAMAU)
M. Jean Michel BORDAGE  – Directeur Régionale de l’ADEME
M. Stéphane FOUCAULT  – Directeur de l’AFD de Saint-Denis
M. Francois MAURY  –   Directeur de l’ARS-OI (succédant à Madame Suzanne COSIALS)
M. Joël PERSONNE  – Directeur de la SEMADER

M. Jean-Claude PITOU  – Directeur Général Délégué de la SODIAC

M. Jean-Frédéric LAURENT  – Directeur Général du GRAND PORT MARITIMEM. Olivier RIVIERE  – Président de l’EFP REUNION

M. Yann DE PRINCE  – Président de la SHLMR

M. Gilbert ANNETTE  – Maire de la commune de Saint-Denis

M. Stéphane KEITA  – Directeur Général du SCET

 

Un programme de travail au format pluriannuel depuis 2015

Ainsi, depuis 2015, les partenaires de l’AGORAH inscrivent leur soutien dans des « partenariats dits « constants », issus des partenariats publics constituant l’AGORAH (historiques ou territoriaux). Le montant de la subvention est identique chaque année et sa durée permanente.
La seconde possibilité concerne des partenariats dits de « financements durables ». Ce volet est composé au minimum des adhérents de l’AGORAH dont le conventionnement permet d’enrichir les missions constantes de l’agence. Sans engager de coût supplémentaire pour les autres partenaires, ce champ du programme développe obligatoirement des sujets essentiels pour le cœur de métier de l’AGORAH, inhérents à la prospective territoriale. Leur durabilité s’inscrit dans le moyen terme (3 à 7 ans).
Sorti du programme de travail partenarial, mais indispensable à l’agence, un troisième volet de conventionnement est également possible. Il s’agit de « prestations dites flashes », contractualisations particulières comme les réponses à des appels d’offres, ou des sollicitations de maîtrises d’ouvrage – adhérentes ou non à l’AGORAH. Missions d’une temporalité rapide (réalisables dans l’année en cours), ces actions ne peuvent dépasser 30% du budget annuel de l’AGORAH afin de ne pas porter atteinte aux « partenariats constants » ou aux « financements durables », constitutifs quant à eux du programme de travail partenarial de l’AGORAH.

Une agence dédiée à la prospective territoriale

Le cœur de métier de l’AGORAH en tant qu’agence d’urbanisme est d’éclairer et d’accompagner les acteurs de l’aménagement du territoire dans la compréhension, le suivi et le partage de la prospective territoriale de La Réunion. Pour cela, l’AGORAH est aujourd’hui structurée pour étudier et anticiper les impacts des évolutions démographiques du territoire et accompagner l’essor de notre Région Ultra Périphérique (RUP). Pour imaginer La Réunion de demain, l’agence s’appuie donc sur des référentiels exigeants et fiabilisés, en concertation avec les différents acteurs institutionnels, publics, privés ou issus de la société civile. Cette approche avant tout innovante, riche de partages, et plus créative dans la compréhension de l’espace, constitue un nouveau challenge d’intelligence territoriale, dont les résultats sont mis à disposition de chacun gratuitement.

La prospective territoriale, c’est comprendre un territoire en l’observant

Pour mieux comprendre l’évolution du territoire dans plusieurs décennies, l’AGORAH propose neuf observatoires dédiés à la connaissance urbaine de La Réunion. Suivis par les trois pôles techniques de l’agence (Urbanisme, Habitat et Environnement), les neuf observatoires permanents de l’AGORAH (Foncier économique, Equipements, Transactions immobilières et foncières, Loyers privés, Habitat indigne, Mobilités urables et Intermodalités, Risques naturels, Déchets et dernièrement Ville Tropicale Durable) produisent désormais un document annuel de présentation et d’analyse des données, tendances, focus et croisements de toutes les thématiques de l’aménagement du territoire.
Le Bilan des Observatoires de l’AGORAH retrace tous les travaux et échanges de l’année de chaque observatoire, avec pour objectif de servir de base de références à l’ensemble des acteurs, en leur apportant des données quantitatives et qualitatives concertées et fiabilisées, à l’actualisation permanente.
L’observation du territoire de l’AGORAH est également accompagnée de bases de données majeures, comme celle de l’urbanisme réglementaire (suivi des POS et des PLU de La Réunion), ou d’outils de valorisation, comme la Plateforme d’Echange de l’Information Géographique (PEIGEO).
Le dernier volet d’observation du territoire mis en œuvre dans le cadre du programme partenarial concerne la production de Portraits de Quartiers dédiés aux EPCI. Dans la poursuite de l’action menée depuis fin 2013 par le Pôle Habitat, l’AGORAH couvre désormais les données du territoire de la CINOR, de la CIVIS et du TCO.

La prospective territoriale, c’est comprendre un territoire en l’étudiant

Forte de 24 années d’un partenariat public à l’échelle locale, l’AGORAH défend sa qualité d’outil d’intérêt général au service des acteurs de l’aménagement et du développement. Structure ouverte de toute évidence à la construction équilibrée et durable de La Réunion, l’agence d’urbanisme s’attache désormais à partager tous ses éléments de compréhension de l’évolution du territoire, propice à l’expansion de l’île et de ses savoir-faire vers l’international. Grâce à son nouvel observatoire partenarial sur les spécificités de la Ville Tropicale Durable, ou ses thématiques renforcées sur les questions de résilience territoriale, l’AGORAH demeure à la pointe des réflexions sur l’urbanisme de demain.
L’ensemble des missions de l’AGORAH inhérentes à la prospective territoriale suivent toutes, les orientations du Schéma d’Aménagement Régional (SAR), dont l’agence a effectué jusque-là le suivi et l’animation annuels des 23 critères environnementaux. Le SAR, outil stratégique prescriptif de planification territoriale à l’échelle régionale, ainsi que ses déclinaisons thématiques en schémas régionaux (Schéma Régional Climat Air Energies – SRCAE-, Schéma Régional des Infrastructures de Transports –SRIT-, Schéma Régional de l’Intermodalité – SRI-, ….) représentent le fil conducteur des projections de l’aménagement du territoire et des actions de l’AGORAH.

La prospective territoriale, c’est partager les savoirs en fédérant tout type d’acteurs

Le troisième fondement de l’AGORAH demeure l’animation de centres de ressources et des réseaux des acteurs de l’aménagement du territoire. L’animation de l’année est maintenant programmée et s’appuie sur un calendrier, planifiant par codes couleurs les conférences, ateliers ou formations, organisées et animées par l’AGORAH tout au long de l’année.

Un laboratoire d’idées au service du territoire

L’AGORAH porte la vocation d’être un « laboratoire d’idées », un espace de réflexions innovantes et de concepts précurseurs sur la question urbaine.
L’agence propose la poursuite de PEIGEO, Plateforme d’Echange de l’Information Géographique à La Réunion et l’accompagnement au développement des compétences des professionnels réunionnais et de la Zone Océan Indien. Les missions de PEIGEO continueront dès lors à porter le partage de l’information géographique des institutions en OPEN-DATA auprès du grand public, la mutualisation des outils communs au travers d’un portail de service géographique sur internet, et la coordination d’actions structurantes en termes de mutualisation des données, de formation des acteurs, de communication des nouvelles technologies de SIG.
L’AGORAH souhaite également se positionner dès l’amont, sur la création et le développement d’un Mode d’Occupation des Sols (MOS) à La Réunion. Afin de révéler et quantifier l’évolution des territoires nécessaire à la pratique de l’urbanisme réglementaire, il est indispensable de connaître parfaitement l’existant en s’appuyant sur des données numériques, cartographiées et recroisées. Cette technique devrait permettre, sous réserve d’un partenariat inter-acteurs (REGION, DEAL) et d’une gouvernance confirmée, la mise en perspective innovante de l’ensemble de l’île.
Les plans guides, outils de référence stratégiques et évolutifs, articulent les documents de planifications (SAR, SCOT, PLU) avec l’opérationnalité du projet urbain. Proposés par l’AGORAH, ces PGU permettraient d’enrichir les acteurs de visions urbaines élargies, d’établir des zooms-projets, d’accompagner les professionnels et les usagers par des démarches concertées, de former les urbanistes locaux grâce à des colloques et des ateliers et de publier un guide méthodologique à destination des acteurs de l’aménagement du territoire qui ne connaissent que très peu, à ce jour, cette pratique.
Pour conclure cette présentation du programme de travail 2016 de l’AGORAH, il est important de souligner la pluralité d’études envisagées spécifiquement pour certains membres, comme l’accompagnement à l’élaboration d’un ECO-PLU Participatif à La Possession, ou le développement d’actions de coopérations sur l’Océan Indien avec l’Agence Française de Développement. Ouverte sur la zone, l’AGORAH s’engage désormais pleinement dans la « co-élaboration » de programmes ou de réflexions internationales, et s’inscrit dès 2016 dans une action forte de partages des savoirs (préfiguration d’une agence d’urbanisme pour La Commune Urbaine de Tananarive, lauréate d’un programme européen H2020 nommé URBAN WASTE, expertise sur les Smart Cities à l’Ile Maurice (AFD), …).
Toutes les productions de l’agence sont aujourd’hui mises en ligne sur le site internet rénové de l’AGORAH www.agorah.com. Refondé entièrement pour gagner en lisibilité et en partage d’informations, il traduit l’avancement des travaux d’études de l’ensemble des collaborateurs, mais également des points synthétiques de leurs missions sous la forme de « flashes thématisés ». Enfin, le site web de l’agence d’urbanisme propose un éclairage de toutes les actions et animations en cours, grâce à des encarts d’actualités et à un agenda chronologique.

Delphine DE DEA
Directrice générale de l’AGORAH
Urbaniste qualifiée OPQU

Delphine DE DEA

Nos partenaires